Retrouvez toutes les infos sur les clubs taurins sur la page Clubs... 

Découvrir les ganaderias Yonnet, La Paluna, Valverde, El Campo, Malaga, Barcelo, La Veronique, La Pampa, Sainte Marthe, Turquay, Fano... sur cette page

Retrouvez toutes les infos sur les voyages taurins sur la page Voyages... 

Retrouvez toutes nos reseñas en page Reseñas....


Le festival de Samadet reporté

 

 En raison des dernières directives venues de la préfecture des Landes le festival taurin de Samadet ne pourra pas de dérouler comme prévu le 25 octobre. Il est reporté à une date ultérieure, dès que la situation sanitaire le permettra. La peña El Violín et le matador Marc Serrano, organisateurs du festival, attendions un public très nombreux et nous ne voulons pas baisser les bras. Nous sommes bien décidés à réaliser ce festival caritatif, entièrement bénévole, dès que les conditions le permettront.

A vous tous, aficionados et amis, nous disons donc à bientôt. Communiqué de la peña « El Violín ».


Istres ...

 

Les arènes du Palio d’Istres avaient décidé de programmer une grande journée taurine caritative afin de ne pas connaitre une année blanche pour cause de Covid. Novillada en matinée et un seul contre six l’après-midi. Première réussite, ces deux festejos se sont déroulés à guichet fermé en conformité avec les dispositions gouvernementales concernant les jauges des manifestations…. Et le public s'est retiré satisfait de cette journée taurine conclue par la sortie par la grande porte de Juan Leal

Oreille pour El Rafi lors de la matinale

 

 En matinée, un mano à mano entre deux novilleros aux portes de l’alternative, entre deux conception opposées du toreo. L’un que l’on qualifiera de vaillant s’est colloqué avec un novillo de Concha y Sierra et un de Yonnet, l’autre à la tauromachie plus épurée avec un novillo de Malaga et un de Cuillé, tous très bien présentés et de comportements variés… Pour Maxime Solera, comme pour El Rafi, cette rare opportunité en cette année de Coronavirus, leur à permit de remettre le costume de lumières, avec plus de bonheur pour le nîmois qui héritera du meilleur novillo de la matinée, celui de Cuillé, auquel il coupera le seul trophée de la course.

- Maxime Solera (vert et or) Salut après avis et silence après avis

 -Raphael Raucoule « El Rafi » (gris palombe et or) Oreille après avis et salut

Pari reussi pour Juan Leal

 

 .... Qui sort par la grande porte des arenes du Palio avec six oreilles dans son esporton et paradoxalement sans avoir coupé de trophée sur ses deux prestations les mieux agencées, face aux deux toros de meilleures composition, le Pages-Mailhan et le Margé, l'épée lui ayant fait plus ou moins défaut face à eux. 

Du début à la fin, Juan Leal répondra présent avec son toreo engagé et sincère, multipliant les gestes tremendistes et risqués, s'ouvrant le soutien d'un public acquit à sa cause. Il ne lui aura manqué qu'une grande faena rematée efficacement.

 Steeven Jean Groux « Juan Leal » (sangre y oro) Oreille! salut après avis, deux oreilles, oreille, deux oreilles et silence après avis

Sobresalientes : Jeremy Banti et Salvador Ruano.

 

Voir les reseñas y fotos par Ici


Le matador de toros français Clémente  blessé au campo

 

 Le torero français "Clemente" a été gravement blessé hier au campo à Zamora. Cela s’est passé lors d'une fiesta campera à la ganaderia Hnos Bollado a laquelle il participait avec Jésus Enrique Colombo et David Galan, "Clemente" a été blessé par son deuxième toro souffrant d'une fracture du sternum. Hospitalisé à l'hôpital de Benavente, il reste sous surveillance mais les médecins lui ont donné au moins une periode de 40 jours pour se rétablir. De fait "Clemente" ne pourra pas être présent le 7 novembre à Gamarde où il était annoncé avec Thomas Dufau, Serranito et Jean-Baptiste Lucq pour combattre des toros de Jean-Louis Darré.


Marc Serrano et Julio Aparicio préparent Samadet

  chez Virgen Maria

 

 « Eso que era martes 13 » c’est avec ces mots que Julio Aparicio a toréé deux vaches de Virgen Maria. En réalité l’événement s’est bien déroulé mardi 13 octobre, chez Jean Marie Raymond à la finca « El Serrano », près de la petite ville andalouse d’El Ronquillo mais « Julito » s’était trompé de date et il est arrivé la veille. Ce quiproquo n’a pas empêché la tienta de quatre vaches d’avoir lieu. Elle s’est très bien déroulée avec des éléments excellents dont Julio a fait un très bon usage. Il s’est ainsi préparé pour son passage très attendu à Samadet et s’est montré très affuté. Il y combattra un adversaire de la ganaderia du ganadero français installé en Andalousie qui a fait de récentes sorties remarquées en Espagne. De son côté Marc Serrano s’est à nouveau entraîné dans une ganaderia qu’il connaît bien améliorant encore sa préparation pour le festival.


Disparition de la Feria du Rhôny

 

Sur décision de Madame Pascale Fortunat-Deschamp, maire de Vergèze et de son jeune conseil municipal, la Féria du Rhôny disparait au profit d’une Fête de Printemps. Les corridas, tientas et novilladas sont dorénavant prohibés sur Vergèze.

 Le club taurin Fiesta Brava, les Arénéros ne pouvant plus assumer, ce qui est la raison d’être de leurs associations, décident de se retirer de toute animation taurine du village. Le Bureau


Clap de fin pour la saison taurine lunelloise

 

 2020 restera une année à part car marquée par la crise sanitaire liée au Coronavirus. Et les saisons taurines, comme beaucoup d'autres domaines, en ont largement été affectées. Aussi, faut-il savourer ces derniers rendez-vous de la saison taurine lunelloise !  La société JSPH, en charge de la programmation propose : Dimanche 18 octobre à partir de 15h00, grand concours de manades avec la despedida du célèbre Scipion de la manade Saumade. Les 31 octobre et 1er novembre, c'est la tauromachie espagnole que JSPH mettra à l'honneur avec deux journées d’un bolsin taurin, concours d'apprentis toreros. Dimanche 8 novembre, à 15h00, ce sera la Finale du Trophée Pescalune 2020


Annulation de la Fiesta Campera de Rion des Landes

 

 Nous sommes au regret de vous annoncer que vu les conditions sanitaires actuelles, la traditionnelle fiesta campera de Rion des Landes est annulée. L’esprit de la Fiesta campera, fait de convivialité, d’échanges et de partage entre les acteurs et les participants, force de notre Fiesta Campéra, ne pouvant être présents en absence d’apéritifs et de repas. Nous vous donnons rendez vous en 2021 en fin de temporada (Communiqué de La Peña Toro Blanco Rion des Landes)


L'AFAP à Montauban

 

 Vendredi 9 Octobre le Cercle Taurin Montalbanais a eu le plaisir de recevoir Hervé Galtier (Président de l'AFAP). Michel Llorac président de ce dynamique club avait convié ses adhérents, et en présence d'une trentaine de personnes, le thème de l'aficion "practica" fut abordée. Les divers échanges suite à l'intervention du président de l’AFAP, ont permis aux adhérents du cercle taurin montalbalnais de découvrir une façon différente de vivre sa passion taurine. Le concept et les activités présentés lors de ce débat ont fait découvrir en quelque sorte une tauromachie parallèle à celle professionnelle. Suite à la conférence un excellent moment convivial pris également à l’apéritif et au repas organisé magistralement par ce club. Un rendez vous est pris d'ores et déjà pour organiser une journée sur le terrain avec du bétail au printemps.  (Photo Paul Macip)


 

 

Juan Leal, apoderé par Simón Casas

 

 ’est désormais officiel, Simón Casas est le nouvel apoderado de Juan Leal. Julián Guerra reste lui dans l’équipe d’apoderamiento du torero arlésien.

 


Deux oreilles pour fêter les 20 ans d’alternative de Morenito d’Arles

 

 Un anniversaire commémoré lors d’une bien sympathique après-midi taurine dans les arènes de Chateaurenard et avec le meilleur scenario possible pour le torero arlésien. Elle avait commencé, à l’issue du paseillo, par une remise de trophées souvenir. Pour Morenito d’Arles en premier lieu mais aussi pour ses deux compagnons de cartel, Thomas Dufau et El Rafi…. En présence de Marcel Martel, Maire de la ville, de Lucien Limousin, maire et conseiller général de Tarascon, de Mandy Graillon, ancienne reine d’Arles et adjointe élue à la mairie d’Arles, de Christian Rossi, pst du CAT organisateur taurin de cette journée…

Elle s’est poursuivit avec le festival taurin qui vit Morenito d’Arles triompher en coupant les deux oreilles du dernier novillo de Jalabert, « Moreno » le bien nommé, N°247, qui fut honoré d’un tour de piste posthume. L’arlésien se montrant décidé d’entrée, partageant les banderilles avec Marco Leal et El Rafi et clouant une superbe paire por dentro,  retrouvant peu à peu ses sensations au cours d’une faena qui sera d’un intérêt croissant devant un excellent pupille de La Chassagne…. Et comme l’estocade fut à la hauteur, c’est une double récompense qui enjolivera une fête réussie…

Auparavant, T. Dufau qui ouvrait les débats, brinda sa faena à Rachid et à sa famille, avant de devoir construire un trasteo suave et technique, adapté à un bon novillo qui subit un violent choc sur un burladero, y laissant sa corne droite, choc dont il se ressentit tout au cours de sa lidia. Le second, noble aussi, se montrera trop juste de forces. El Rafi qui le mis en suerte par chicuelinas marchées, débutera et finira sa faena les deux genoux en terre, liant entre temps, d’excellentes séries des deux bords mais sans pouvoir estomper totalement les carences physiques de son adversaire. L’épée en place valait bien à elle seule l’oreille accordée…

 

-Thomas Dufau : Salut aux tiers

 -Raphael Raucoule « El Rafi » : Oreille

 -Rachid Ouramdane « Morenito d’Arles » : Deux oreilles

 Pst : M. Vion, Entrée sympathique sous le soleil mais avec un vent gênant contraignant les toreros à garder la zone abritée. Animation musicale par la peña Camargua.

 Trois novillos du fer de Jalabert, joliment présentés pour un festival, nobles dans l’ensemble et de bonne composition, juste de forces le second, excellent le dernier primé d’une vuelta posthume…


Communiqué : L’Assemblée Nationale  rejette les trois amendements anti corrida

 

 Le rejet des trois amendements visant à interdire les corridas ou les mineurs d’arènes, constitue un message porteur d’espoir pour l’avenir de notre société. Malgré la radicalisation d’un anti spécisme destructeur à l’encontre de nombreux secteurs d’activité, grâce au travail de l’UVTF et de l’ONCT, ainsi qu’à l’écoute du gouvernement et des groupes parlementaires, le bon sens a prévalu dans le respect du droit et des valeurs républicaines.

La corrida sort renforcée de l’hémicycle : le droit des mineurs à aller aux arènes est confirmé, de même que celui des aficionados à vénérer le taureau, ainsi que la légitimité d’une culture profondément enracinée dans ses régions de tradition.

 Il est toutefois urgent, pour faire durablement barrage à la globalisation étouffante, à l’emprise croissante que le monde urbain prétend exercer sur la ruralité et à une idéologie pernicieuse qui se propose de détruire des pans entiers de notre société, que la loi, annoncée par Monsieur le Premier Ministre sur le droit à la différenciation des territoires, soit votée pour préserver la diversité des cultures et consolider les filières, les métiers, les coutumes et les traditions qui sont le sel des régions françaises et un moteur important de leur économie.

L’UVTF et l’ONCT remercient le gouvernement et les députés de tous horizons qui, au travers de leur mobilisation en soutien de la tauromachie, ont manifesté leur attachement aux valeurs de la civilisation humaniste, en résistant au maccarthysme honteux entretenu par la mouvance animaliste sur les réseaux sociaux et en refusant de cautionner cette dérive à laquelle ont choisi de s’associer divers mouvements populistes dont les pulsions totalitaires commencent à être comprises des Français.


Saint-Gilles : "Toros y flamenco pour garder la pêche taurine"

 

 La volonté commune de la ville de Saint-Gilles et du délégataire des arènes était d'éviter une temporada 2020 blanche, c'est maintenant chose faite.  Avec l’aide de Pierre Henry Callet et Julien Miletto, l’association des festivités pour Saint Gilles proposera le dimanche 25 octobre à 15h00 un spectacle taurin appelé « Toros y flamenco ».  L’affiche mettra à l’honneur la relève de la tauromachie française avec un cartel 100% français, Adrien Salenc récent triomphateur de la feria du riz sera présent aux cotés des deux novilleros espoirs, le biterrois Carlos Olsina et le nîmois El Rafi, très en vue à Nîmes. Ils affronteront chacun un novillo de la ganadería Malaga. Le groupe flamenco « Los Chiquitans » animera les faenas.

Un après-midi de toros intéressant qui sera proposé à un prix d'entrée unique attractif de 10€. Nous donnons rendez-vous à l'aficion française le dimanche 25 Octobre à 15h00 aux arènes Emile Bilhau dans le respect bien entendu, des mesures sanitaires.


Parentis : Reconstruction des arènes…

 

 Le chantier des arènes a été vandalisé. Il y a eu une intrusion sur le chantier, de nuit: tags sur la couronne et sur l’arbalétrier mais le plus grave, c’est la fixation des tirants-poussant qui soutiennent provisoirement la couronne durant les travaux qui a été enlevée, mettant en danger la sécurité de la structure et des ouvriers sur le chantier. C’est un acte délibéré de sabotage. La municipalité va porter plainte. Une société de gardiennage va être présente le soir.


Saint Sever : c’est reporté

 

 La Pena Jeune Aficion de Saint-Sever vous informe que la novillada sans picadors du dimanche 4 octobre dans les arènes Henri Capdeville de Saint-Sever (40500) est suspendue en raison des conditions météorologiques très défavorables. Cette novillada est reportée au mercredi 11 novembre à 15h00 dans ces mêmes arènes, avec le même cartel. (Communiqué)



Communiqué sur le séjour de Palmas y Pitos au campo en Andalousie

 

 Il y a à peine un mois, un petit groupe de Palmas y Pitos - Nîmes partait pour une belle aventure campera en Andalousie avec l'aide précieuse de l'Agence Andalucia Aficion ; permettez-nous de faire un bilan de ce déplacement en quelques chiffres. Ce déplacement de découverte du campo andalou en compagnie de Solalito et de Miriam Cabas s'est déroulé du 7 au 11 septembre 2020 dans une ambiance des plus conviviales.  Ce sont douze aficionados courageux et heureux. Ce sont cinq jours de dépaysement ensoleillé. Ce sont trois jours de campo et d'Aficion. C'est un novillero, Solalito, à qui le Club a offert la possibilité de s'entraîner, mais aussi de nous régaler. C’'est une becerrista, Miriam Cabas, élève de l'Ecole taurine d'Algeciras, à qui le club a permis de sortir en seconde et se faire connaître des éleveurs. Ce sont cinq ganaderias visitées et heureuses d’accueillir un groupe d'aficionados. Ce sont trois vaches en tienta. C'est un novillo en tienta.  C'est un toro combattu et mise à mort par Solalito. C'est une agence de voyages taurins, Andalucia Aficion, fidèle à sa passion et à son professionnalisme. C'est un hôtel superbe, chaleureux et taurin. Ce sont cinq restaurants écumés mais aussi aidés en ces temps de crises. C'est un cours de toreo de salon enrichissant. Ce sont quatre tournées de Ginto le dernier soir pour l'ambiance. Et c'est enfin 0 malade du Covid !!

 A ce jour, Palmas y Pitos est l'unique club taurin de Nîmes, du Gard et peut-être de France à avoir organisé un déplacement et à avoir passé la frontière pour assouvir sa passion du toro.


Annulation chez Malabat

 

Suite aux dernières annonces gouvernementales, relayées très récemment par notre préfète, il est de notre responsabilité de devoir annulé notre ferrade.  Pour la première fois depuis notre début d’aventure, la première ferrade de la Ganaderia prévu le dimanche 18 octobre n’aura pas lieu  Ne pouvant accueillir des groupes que de 30 personnes maximum, nous ne pouvions pas recevoir la centaine de convives prévue à la ferrade.  Nous vous donnons rendez-vous nous le 6 décembre, date de notre prochaine ferrade, en espérant que d’ici là, nous puissions tous nous réunir  Nous continuons malgré tous à recevoir des groupes, de 30 personnes maximum, dans le plus grand respect des gestes barrières.  Nous sommes à votre entière disposition, pour tout renseignement, n’hésitez pas à nous téléphoner au 05 58 51 64 01. La Ganaderia Malabat



La ganaderia Pedraza de Yeltes honorée

 par l’Association des Critiques Taurins de France.

 

 A l’issue de la novillada dacquoise du 27 septembre dernier, la section Sud-Est de l’Association des Critiques Taurins de France a remis à Luis Uranga, ganadero de Pedraza de Yeltes, le prix du meilleur lot de toros lidié en 2019 dans le Sud-Est de la France (Béziers-18 août 2019). Luis Uranga était accompagné de José Ignacio Sanchez, représentant de l’élevage. Le président de l’association, Patrick Colléoni, n’ayant pu être présent, le prix a été remis par Yannick Florenza, secrétaire de l’ACTF, en présence de Claude San Nicolas (membre de l’ACTF Sud-Est), de Jean-Louis Haurat (trésorier de l’ACTF) et du président de la commission taurine dacquoise, Eric Darrière.(Photo : Philippe Gil Mir)


AFAP : Journée de campo.

 

 Une belle journée de Campo ce dimanche 4 octobre avec au total trois erales et six vaches de la ganaderia Pourquier/Chaubet torées tour à tour par les practicos de l'AFAP.Tous les animaux de cette ganaderia ont permis la réalisation de très bons moments de tauromachie.

Encadrées par le Maestro Denis Lore, et en piste par les toreros Maxime Solera et le jeune Fabien Castellani les vaches ont été torées par : Nicolas Simonin, Steven Jamet, Raphaël Chaubet, Hervé Galtier, Patrick Damour, et Jacques Teissier l'aumônier des arènes de Nîmes.Les erales ont été torées par Raphaël Chaubet, Philippe Cattelin, et Pierre Cantier. De nombreux practicos ainsi que le jeune Albin sont également sortis de second.

A 15h00 moment convivial de la journée avec apéro et repas sous forme d'auberge espagnole.Un grand merci à la famille Tardieu qui nous a accueillis dans leurs arènes et à Sofiane pour avoir été le picador de la journée. (Photo C. Castellani)


 Prix Popelin 2019 remis à Daniel Luque

 

 Le samedi 26 septembre dans les arènes de Dax, Daniel Luque a reçu le Prix Popelin des mains de Jean-Pierre Clarac, président de l'association Claude Popelin et en présence de la fille de son créateur.  Rappelons que le prix Popelin, dont c'était la 40ème édition, récompense chaque année le meilleur lidiador de la saison française. Par le passé il a été attribué à de grands maestros tels Curro Romero, José Marie Manzanares padre, Cesar Rincon, Joselito, Nimeño, El Fundi, El Juli, Enrique Ponce, Sébastien Castella et, plus récemment, 2 années de suite à Juan Bautista.


Sébastien Castella se retire du toreo….

 

 Chers aficionados, qui depuis tant de temps m’avez suivi, soutenu, et porté :

 

Je vous écris pour vous informer que je me retire du toreo. C’est une décision difficile, très réfléchie et qui, en outre, coïncide avec mes 20 ans d’alternative, un évènement que je n’ai pas pu partager avec vous comme je l’aurais voulu.

 Je n’aurai jamais imaginé, quand j’ai commencé ma carrière à 11 ans dans ma ville natale, Béziers, que j’allais parvenir à atteindre tous les objectifs que je m’étais fixé. Je veux remercier tous ceux qui m’ont accompagné à un moment de ma carrière. J’ai appris de tous. Je veux surtout me souvenir de ma famille. Sans eux, tout ce chemin jusqu’ici n’aurait pas été possible.

 Je me considère comme un privilégié. J’aimerai me souvenir de mes camarades qui ont payé de leur vie la conquête de leurs rêves de lumières. Ils ont rendu cette profession encore plus grande.

 Tout ce que j’ai, ce que j’ai vécu, ce que je sais et ce que j’ai obtenu, je le dois au monde du toro. J’ai rencontré des gens et découvert des endroits merveilleux grâce à la plus belle profession du monde. Aussi souvent qu’il renaissait, il essaierait toujours de devenir torero..  Mais à ce jour, je pense qu’il y a d’autres univers à découvrir et j’ai beaucoup à apprendre au-delà de ce qu’a été ma vie depuis tout petit.

 En cette année 2020, si difficile en raison de la situation sanitaire que nous vivons, j’ai décidé de toréer pour rendre, à mon humble façon, au toro tout ce qu’il m’a donné. Je pense que c’était nécessaire. Je l’ai fait, dans les quelques arènes qui ont pu donner des spectacles, pour mon équipe, qui a tant souffert du manque de contrats et qui m’ont été si fidèles, pour l’aficion dont j’ai toujours ressenti l’affection et le soutien, pour les empresas qui ont décidé d’organiser des corridas, pour les éleveurs auxquels nous devons tant, nous, les toreros, et pour les médias spécialisés que j’ai toujours perçu comme une partie importante de ce secteur.

 Je ne sais pas si ce sera un adieu définitif ou un simple au revoir. Seul le temps détient la réponse. On dit que les toreros ne se retirent jamais et je pense que c’est le cas. Où que je sois, quoi que je fasse, je dirai toujours avec fierté que j’ai été, suis et serai Toujours Torero.

 

Merci à tous et hasta siempre. Ce fut un vrai plaisir.

 

Sébastien Castella


Élise Thiébaut  remporte le 16ème Prix Hemingway avec sa nouvelle « Un toro dans la reine »

 

 Ce vendredi 18 septembre, dans les arènes de Nîmes, Les Avocats du Diable ont remis le seizième Prix Hemingway qui récompense chaque année une nouvelle dont l’action se déroule dans l’univers des cultures taurines et tauromachiques.
Les membres du jury ont dû départager les 20 nouvelles finalistes lors des délibérations qui se sont tenues le 15 juillet. L’anonymat des auteurs étant respecté jusqu’à la fin, les nouvelles sont lues et commentées à l’aveugle par le jury.

Elise Thiébaut remporte l’édition 2020 avec sa nouvelle « Un toro dans la reine » succédant ainsi à Cyril Fabre, lauréat 2019. L’auteure, originaire de Marseille, a été journaliste, signaléticienne et enseignante à la Haute école d’art et de design de Genève. Également essayiste, elle a notamment publié Ceci est mon sang, petite histoire des règles (ed. La Découverte). Avec « Un toro dans la reine », Élise signe une nouvelle féministe et iconoclaste où les arènes tirent le fil de l’amour maternel.
En 2020, Les Avocats du Diable ont reçu 120 nouvelles de différents pays (France, Espagne, Belgique). Ce prix doté de 4 000 euros et d’un callejón pour la Temporada prochaine aux arènes de Nîmes offerts par Simon Casas production.
Le jury 2020 était composé de Laure Adler, présidente, de Marianne Lamour, Marion Mazauric, Carole Chrétiennot, Claude Sérillon, Michel Cardoze, Eddie Pons, Simon Casas et de Cyril Fabre, lauréat 2019.
Une sélection des 12 meilleures nouvelles de cette édition 2020 sont présentées dans un recueil qui paraîtra le 1er octobre aux éditions Au diable vauvert, partenaires du Prix Hemingway. Les auteurs présents dans le recueil sont Javier Izcue Argandona, Frédéric Coudron, Stan Cuesta, Damperio Estragón, Nicolas Havouis, Philippe Laidebeur, Fabien Penchinat, Pierre Pirotton, Christian Pluche, Rocia Rubio, Inca Virgoarte.


Le CFT au Bosquet pour les Vendanges nîmoises

 

 En cette période d'interdictions multiples, la capéa du Bosquet, sous les ombrages des majestueux platanes qui invitent à entrer dans les jardins de la Fontaine.
Tout était parfaitement organisé, les musiciens sur l'estrade, le service médical, une tente pour l'habillage des élèves et même un policier, avec un fusil hypodermique, au cas où une de ces bêtes en furie s'échapperait… Tous ces efforts ont été récompensés par l'affluence d'un public nombreux. "Nous avons fait le plein", tenant compte de l'inoccupation d'un siège sur deux, le reste du public pouvait admirer nos jeunes talents debout le long des barricades. Le bilan, bien que totalement satisfaisant de notre côté, soulève un bémol dont la gravité n'est pas négligeable : il s'agit de la faiblesse inacceptable des animaux provenant de la manade Thibault Casalis. Il est déplorable de présenter à un public profane des animaux présentant des signes de malnutrition évidente. Le deuxième toro a dû être raccompagné "en poids" dans le camion car il s'est effondré aussitôt entré en piste. Ceci étant dit, côté prestation des élèves du C.F.T., sous la houlette de Canten, dirigea la lidia, toujours vigilant et s'apprêtant à venir en aide à ses jeunes camarades.
Victor Clauzel et Manuel Fuentes ont été remarquables. Ils ont séduit non seulement le public enthousiaste mais aussi leurs professeurs. Ils sont en progrès tant au niveau technique, qu'au niveau de l'expression de leur personnalité.
Au niveau débutant, notre nouvel élève Baptiste Chatelier, qui faisait ses premiers pas, a donné toute satisfaction en se montrant appliqué et attentif aux réactions des animaux. Toute fraiche de sa nouvelle inscription, Noélie Fiecha a démontré son courage et son afición, elle est sortie "de second" avec réussite à tous les toros. 

A noter, un échange avec l'Ecole d'Arles dont l'élégance de l'élève pourrait être prise en exemple par nos élèves ! Soulignons que grâce aux interventions courageuses de notre administrateur Damien Pacton, le public a bénéficié d'une démonstration de "Pega" portugaise. Encore un grand merci à la ville de Nîmes et bravo à nos jeunes espoirs.


Concours pour novilleros sans picadors chez Albaserrada

 

 Pour faire face à cette temporada atypique, les élevages doivent faire montre d'originalité et produire eux-mêmes des spectacles tauromachiques. Ainsi la ganadería Albaserrada va organiser un concours de novilleros sans picadors à la Finca Mirandilla, en collaboration avec Tomás Campuzano. Ce seront quatre demi-finales de trois erales (deux ans) et un añojo (un an) plus une finale pour les meilleurs toreros. Les dates sont les dimanches 18 et 25 octobre et 1, 8 et 15 novembre, à partir de 11h00. Ces novilladas permettront à l'élevage de "voir" lidier 20 de ses animaux! 


Bilan et Perspectives de l’Association Française des Aficionados Prácticos...

 

C’est ce lundi matin que se déroulait au "Wine-bar" en présence de trois élus de la nouvelle municipalité nîmoise, François Courdil (adjoint délégué à la Politique de la ville et aux Centres sociaux, Frédéric Pastor (adjoint délégué aux Festivités, aux Traditions locales et aux Rapatriés) et Daniel-Jean Valade (conseiller délégué à l’Enseignement culturel, la traditionnelle conférence de rentrée de l'Association Française des Aficionados Practicos. Le Président Hervé Galtier, a fait le bilan de la saison écoulée : 78 adhérents, 7 capeas anojos braves, 17 tientas, 4 encuentros, 20 erales toréés au campo pour un total de 129 animaux toréés.
A noter les nouveautés de l'année écoulée, la création du « Mag de l’Aficion » et les Afapéros.

 Ci-dessous, les documents relatifs au bilan, aux projets 2020/2021 et au programme "Nîmes - Patrimoine - Aficion" en téléchargement.

Télécharger
PROJET CULTUREL AFAP 2020 - 2021 version
Document Adobe Acrobat 277.5 KB
Télécharger
Programme NPA.pdf
Document Adobe Acrobat 246.1 KB

Fiesta Campera Samedi 7 Novembre à Gamarde

 

 Pour manifester son soutien aux éleveurs et aux toreros dans cette période particulièrement difficile, la Pena Gamardaise organise le 7 Novembre prochain, dans le strict respect des règles sanitaires, une Fiesta Campera à partir de 17h00 dans les arènes couvertes de la commune.  Au programme : trois toros de Jean Louis Darré pour Thomas Dufau, Serranito et Clemente Plus un novillo d’Alma Serena pour Jean Baptiste Lucq  Le spectacle sera suivi d'un repas amical préparé comme de coutume par l'équipe des cuistots de la Pena. Rréservations obligatoires  à partir du 12 Octobre au 06 33 44 85 55 ou par mail à pena.gamardaise@gmail.com.


AFAP : 13ème Hommage aux Pionniers de la Tauromachie Française.

 

 En présence de nombreux élus de la municipalité: Laurent Burgoa - Frédéric Pastor, - Julien Plantier - Richard Tiberino - Sophie Roulle -  Daniel Jean Valade- du président de Nîmes Métropole, Franck Proust, le sénateur -maire de Nîmes Jean Paul Fournier a remis la 13ème médaille de l'Association Française des Aficionados Practicos ce matin en prélude de la Feria des vendanges 2020, à Christian Le Sur président du Centre Français de Tauromachie.  Ce 13ème Hommage aux Pionniers de la Tauromachie Française, initié et organisé par l'AFAP en partenariat avec la ville de Nîmes s'est déroulé dans le plus strict respect des règles sanitaires imposé par les autorités, au Lavoir du Puits Couchoux à Nîmes, en présence d'une quarantaine de personnes. Le parrain d'honneur depuis le lancement de cette cérémonie en 2007 Alain Montcouquiol étant présent.

Rendez vous pris par le président de l'AFAP Hervé Galtier à Pentecôte pour le 14ème hommage.


St Martin de Crau : Rendez-vous en 2021…

 

 En raison du renforcement des mesures restrictives préfectorales faisant suite à la dégradation de la situation sanitaire dans les Bouches du Rhône, avec notamment pour notre ville l’interdiction des rassemblements de plus de 1000 personnes, c'est avec le cœur serré que notre association la "Unica" a décidé́, en commun accord avec les autorités municipales et Jean-Baptiste Jalabert prestataire de service de notre plaza, de reporter la Feria, prévue le 3 et 4 octobre, à Avril 2021. Dés le mois de mars, nous avions fait le choix de repousser notre Feria de six mois afin d'affirmer une fois de plus notre soutien aux éleveurs français ainsi qu'aux commerçants locaux, en cette période de crise.

 Mais face à ces restrictions allant jusqu'au 1er octobre minimum, nous empêchant toute visibilité́ sur les mesures qui seront prises au delà̀, nous sommes dans l'incapacité́ de préparer et organiser cette Feria dans les meilleures conditions possibles, sans mettre en danger l'équilibre financier de notre association. Ami(e)s Aficionados, nous vous remercions tous pour votre fidélité et vos témoignages de soutien. Rendez-vous en 2021 ! Aficionement La Unica


Arles : Lancement du Toro-pôle

 

 Beaucoup de monde en ouverture de la Feria au Palais de l’Archevêché à Arles pour la présentation du projet Toro-pôle. Personnalités politiques, taurines, presse, écoles taurines d’Arles, Course Camarguaise et corrida. Autour de Patrick de Carolis, maire d’Arles, Président de la Communauté d’Agglomération ACCM, Renaud Muselier le Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, partie prenante du projet, de Jean-Baptiste Jalabert, de Nais Lesbros, la reine d’Arles, le projet a été devoilé.

  Comme il s’y etait engagé, le maire de la ville officialisa que c'est aux corrales de Gimeaux que verra le jour ce projet de Toro-pôle, véritable vitrine de nos pratiques provençales et de notre culture. Cee Toro-pôle, sera un lieu de partage et d'échange autour des tauromachies camarguaise et espagnole, un espace de vie convivial avec animations régulières, une vitrine culturelle avec le Musée taurin d'Arles, une librairie, un centre d’interprétation et d’exposition, un lieu dédié aux produits du terroir et enfin un équipement moderne pour accueillir les écoles taurines.


Mont de Marsan : 3 ans pour Juan Bautista et Alain Lartigue

 

Suite à l’appel d’offre organisé par la mairie de Mont de Marsan, Jean Baptiste Jalabert et le Bayonnais Alain Lartigue ont été reconduits comme prestataire des arènes du Plumaçon. Cette année 2020, cette mission leur avait été confiée par le biais d’une union temporaire d’entreprises, dans le cadre d’un marché négocié et allégé de prestation de service. Mais qu’à cause de l’épidémie du Covid, les corridas prévues ont toutes été annulées. Le choix n’a pas été difficile pour la municipalité car l’offre du torero arlésien était la seule. Il n’y a pas eu d’autre candidat à sa succession. Ce nouvel accord sur trois ans sera renouvelable chaque année pour un an avec l’accord des deux parties.


Classe pratique pour l’E.T.P.Arles

 

En mode Covid et à puerta cerrada à la Cour des Bœufs chez les frères Louis et Alain Tardieu….. Après une minute de silence à la mémoire de Kevin Bruguiere, jeune raseteur décédé dernièrement, victime de sa passion, Tristan et Fabien Castellani ont combattu et mis à mort deux becerros de Tardieu Freres, B. Escudero intervenant en fin de faena. Ensuite, Borja Escudero, Lucas Spagna et Antonio Plazas ont tienté chacun une becerra, Loup Miguelin sortant de second avant de laisser la place à deux añojos pour les plus jeunes élèves de l’Ecole Taurine du Pays d’Arles, Mathias ,Andy, Lysio, Jean...  …. Va s’en suivre cette semaine de nombreux entrainements pour les deux jeunes arlesiens à l’affiche de la Feria du Riz, notamment dans le cadre de l’Espace Toros en version coronavirusienne et privé chez Yonnet et Pages-Mailhan. Le public étant admis samedi soir à 20h00 aux Jasses de la Ville chez Olivier Fernay.


Condamnation historique de trois animalistes pour avoir souillé la sculpture d'Enrique Ponce à Valencia

 

 Les trois auteurs du vandalisme de la sculpture dédiée à Enrique Ponce à Chiva, sa ville natale, ont été condamnés pour crime contre le patrimoine culturel et pour injures graves à une peine de six mois de prison, 750€ d'amende et à assumer les frais de nettoyage des travaux, ainsi que de présenter des excuses publiques au torero valencian.

 En janvier 2017, José Manuel Desco et les frères Sáez Sánchez ont souillé la statue dédiée au torero en écrivant le mot «meurtrier» plus divers graffitis offensants. Au vu de ces faits et après l'identification des auteurs, la Fundación del Toro de Lidia, au nom du torero, a déposé une plainte pour crime contre le patrimoine culturel et injures graves.  D'autre part, José Manuel Desco Albarracín, l'auteur identifié des actes, a été egalement condamné pour ses injures à des dommages et intérêts, d'un montant de 750€ et a demander publiquement pardon à Enrique Ponce, en assumant les frais de publication de la sentence dans un journal national.

 Avec cette nouvelle condamnation, la Fundación del Toro de Lidia est conforté dans sa politique de défense pour faire face aux différents types d'attaques contre la tauromachie avec l'intention de faire condamner tous ces crimes ou agressions contre le milieu taurin.


 

Le prix de la passion

 

C’est à Vallabregues, lors d’une course camarguaise de Ligue, que Kevin Bruguiere, 23 ans, de l’école de raseteurs de Sommieres est mort, emporté par sa passion, victime d’un jeune cocardier…. Accident rarissime dans sa gravité mais qui rappelle le prix de la vie face aux taureaux, ou aux toros….

 


Changement à la tête des ganaderos français…

 

 C’est Virgile Alexandre, ganaderia El Campo, le nouveau Président de l'association des éleveurs français de toros de combat et ce à la suite à la démission de Patrick Laugier. Un nouveau bureau a été élu ce jeudi 3 septembre. Cette élection a vu Virgile Alexandre être nommé Président de l'association. Il sera entouré des vice-présidents Bruno Blohorn (Ganaderia Blohorn) et Jean-Louis Darré (Ganaderia Astarac et Camino de Santiago). Juliette Fano (Ganaderia Fano) officiera au poste de trésorière.


Avec le Centre de Tauromachie de Nîmes Cataluña

 

 Comme toute rentrée, elle se prépare et le bureau s'est réuni dernièrement pour préparer activement cette journée qui aura lieu début octobre. La rentrée aura lieu à la ganaderia François André avec du bétail pour les élèves débutants ou plus confirmés.

Dossier d’inscription sur notre site www.ctnimes.com Renseignements au 06 28 72 70 70


Apoderamiento

 

 Le matador de toros arlésien Andy Younes a conclu un accord d’apoderamiento avec le matador de toros nîmois Stéphane Fernandez Meca avec prise d’effet immédiat.


Pour collectionneur….

 

Un aficionado de San Sebastian est en possession de vieilles affiches de corrida et d'une bibliothèque taurine. Il met en vente sa collection. Renseignements à l’adresse suivante : manuelolalde@hotmail.com


UVTF. Mise en place d’un modèle économique pour l’avenir de la tauromachie.

 

Télécharger
UVTF COMMUNIQUÉ CCSVT.pdf
Document Adobe Acrobat 264.2 KB

Une nouveauté avec la peña Campo Bravo Andaluz

 

La peña Campo Bravo Andaluz vient de voir le jour. Basée à Medina-Sidonia , dans la région de Cadix , au beau milieu de la "Ruta del Toro , Antonio Fernández matador de toros de San Fernando et Christophe Lautier français vivant a Medina-Sidonia , ont pour but de faire découvrir ou ré-découvrir la tauromachie via le campo bravo , d’où nait l'essence de cette merveilleuse passion qui est la notre. Leurs organisations sont multiples, tout ce qui touche de près ou de loin à la tauromachie via le campo est dans leurs cordes. Antonio Fernández est de ces matador de toros, peu connu certes, mais avec une grande connaissance du toro, de ces toreros camperos "con sabor añejo" fin et efficace à la fois, il fut professeur de l'école taurine de La Isla de San Fernando, Antonio est chargé de l'enseignement pédagogique et de la relation avec les ganaderos. Christophe mozo de espada et passionné de toros depuis toujours est chargé de l'organisation des évènements, de la relation avec les ganaderos et tous les partenaires collaborant avec l'association.  Quelques fiestas camperas sont déjà prévues pour cette fin d'été avec des matadors de toros et novilleros de la zone, mais le gros évènement de cette année est prévu pour cet automne. Un grand concours d'aficionados practicos le week-end du 10 et 11 octobre, concours basé sur deux jours où aficionados tant français comme espagnols se rencontreront dans un cadre idyllique tel que "La Isla de los Toros" atypique finca de Don Salvador Gavira Garcia. Phase de qualification, demie finale, finale, repas, petit déjeuner, visite de la ganaderia et concert flamenco sont au programme.

Dans ces moments difficiles la tauromachie à besoin d'être soutenue par tous les moyens possible si nous voulons la conserver. Souhaitons leur d'ici Muchas Suerte dans cette belle aventure de défense de notre mode de vie .

Peña Campo Bravo Andaluz , Finca La Montera , Carretera Chiclana de la Fra -Medina-Sidonia Km 8 Berrueco , 11170 Medina-Sidonia campobravoandaluz@gmail.com /+34677291882      


Stage de toreo

 

 Toros evasion, vous informe que les stages d'initiations à la tauromachie font leur rentrée sur la base de 4 stagiaires maximums !!! Les prochaines dates à retenir seront le week-end du 29 et 30 août, ainsi que le dimanche 6 septembre. Une date supplémentaire sera communiquée ultérieurement pour un dernier stage au mois d'octobre. Pour de plus amples informations veuillez vous rendre sur la page facebook de toros evasion ou sur le site : Découvrez toros evasion avec morenito de nîmes.


 

Saint Sever

 

  La Peña Jeune Aficion de Saint-Sever a le plaisir de vous communiquer le cartel de la novillada non piquée du mercredi 11 novembre 2020 à 16h30 aux arènes de Henri Capdeville à St Sever (40). Deux erales d’Alma Serena et deux de Casanueva pour Alejandro Peñaranda (école taurine d’Albacete) et Jean Baptiste Lucq (Adour Aficion). Port du masque obligatoire (Reportée du 4 octobre)

 


L’été au campo…. Suite et fin

 

 La 3eme et dernière soirée de solidarité l'Été au Campo de la Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard s’est déroulée à la Ganaderia du Scamandre chez Olivier Riboulet à Saint Gilles. Beaucoup d’aficionados et une organisation défaillante au niveau du festejo taurin, plus de la moitié des présents n’ont rien put voir de ce qui se passait dans la placita de tienta et quelques uns ont quitté les lieus !!!…. Maxime Solera, dirigé par Denis Loré à tienté deux machos de l’élevage et vu leur manque flagrant de caste ces deux novillos n’avaient aucun espoir de devenir semental. Ils finiront par l’épée du torero fosseen. De meilleures dispositions pour le becerro toréé par Christian Parejo avec les conseils de Tomas Cerqueira qui fit partager sa faena avec Lenny Martin avant de reprendre les trastos et de l’estoquer de belle manière….


Séparation…

 

 Le novillero Adam Samira et le Matador retiré Paquito Leal ont décidé de mettre fin à leur relation professionnelle.

Le novillero souhaite par ce communiqué faire part de toute son admiration et sa gratitude envers Paquito Leal, qui fut son premier Maestro lors de son initiation a la tauromachie, ainsi qu'une personne à part entière durant la croissance taurine du novillero. Leurs chemins se séparent d'un commun accord et de manière amicale, afin d'ouvrir d'autres perspectives et un bon déroulement du futur de la carrière du jeune novillero.


Ganaderia Roland et Rafi Durand…

 

Roland Durand : J’ai bien peur que l’avenir soit derrière nous…

 

 

Tout à commencé à Tarascon au tout début du XXeme siècle quand Joseph Durand devient le propriétaire des arènes et y organise des spectacles taurins, des corridas hispano-camarguaises, des caballeros en plaza…. En 1898 il créera sa manade à base de bêtes issues de toute la planète taurine régionale et espagnole. Son fils Jo, son petit-fils Roland, son arrière petit-fils Raphael (Rafi) continuent son histoire… Lire l’article…


La 1ere de l'École taurine du Pays d'Arles pour " Unis pour faire vivre la tauromachie".

 

 Elle s’est déroulée à au mas de La Chassagne en présence de Marc et Jean-Baptiste Jalabert avec des becerras et becerros de leur ganaderia et devant un public conséquent sous un soleil de plomb. Après s’être désister et contraint Yves Lebas et son équipe à reporter la journée prévue la veille à Gimeaux, les bouchers leur ont de nouveau fait faux bond, les deux machos ont été toréés sans mise à mort par Borja Escudero et Fabien Castellani, l’arlésien plus à l’aise que son compañero d’Alicante auquel Axel « Antonio Plazas », très affuté, montra le chemin. En ouverture des festivités, Tristan et Fabien Castellani ont tientés chacun une becerra, Antonio Plazas, Loup Miguelin, Lucas Spagna sortants de second… Jean-Loup Aillet assurant les tercios de piques. En final des añojos, toujours sous la houlette de Mehdi Savalli, pour les plus jeunes "Wynona", "Lyzio" et "Andy".


Les ganaderias Jalabert

 

 Marc Jalabert : La plupart des ganaderos français ont fait de gros efforts en qualité, il faudrait que l’on nous fasse un peu plus confiance…

 

Quand on évoque le nom de Jalabert, c’est Juan Bautista qui le représente le plus comme le fit son père Luc, torero également…. Mais c’est aussi le Mas de La Chassagne, ses élevages de toros braves, de chevaux de race Camargue, les arènes d’Arles, une superbe salle de réception au cœur du campo camarguais, c’est aussi Marc, le frère de Luc, Lola la sœur de Jean-Baptiste…. Lire la suite….


Un succès pour le second « été au campo »

 

 Ou plutôt après « l’orage au campo », ce qui n’a pas découragé de très nombreux aficionados qui se sont retrouvés autour de la superbe placita de tienta du Mas de Font Mounieres à Montpezat, débordant même allégrement les services bar y tapas post taurins.

Trois excellents pupilles du fer de La Véronique, propriété de Dany Bantze ont été toréés par trois toreros issus du Centre Français de Tauromachie sous l’œil et avec les conseils de Patrick Varin. Un novillo par Raphael Raucoule « El Rafi » et deux becerros par Nino Julian et Rafael Ponce de Leon, ce dernier laissant le final à Canten. Ce sont le deux plus jeunes qui ont réussi les séquences le mieux enrobées du festejo, Mathias Forestier, maitre des lieux officiant à la pique. Un succès à mettre à l’actif de la Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard par l’intermédiaire de ses clubs taurins organisateurs : Las Aficionadas, Areneros de Fiesta Brava, Buous i Cavaus, Cercle Taurin Nîmois, Cercle Taurin la Querencia et Fiesta Brava